Le portail officiel d'informations sur la Suisse

Le portail officiel d'informations sur la Suisse

Your Gateway to Switzerland

Un fumier de porc récompensé - SwissFarmerPower

SwissFarmerPower - Biogasanlage (nouvelle fenêtre)

SwissFarmerPower - Biogasanlage in Inwil, Kanton Luzern.© SFP Inwil

Anlieferung von Trockenmaterial (nouvelle fenêtre)

Mit grossen Baggern wird das Trockenmaterial umgelagert und seinem Bestimmungsort, dem Schredder, zugeführt. © SFP Inwil

Anlieferung flüssiger Materialien (nouvelle fenêtre)

In grossen Lastwagentanks werden Gülle und andere flüssige Materialien angeliefert. © SFP Inwil

Aufbereitungsanlage (nouvelle fenêtre)

In dieser Anlage werden die gewonnenen Gase zu Biogas aufbereitet, das später in die Erdgasleitung der Region geleitet wird. © SFP Inwil

In der grünen Kuppel wird das Biogas zwischengelagert. (nouvelle fenêtre)

In der grünen Kuppel wird das Biogas zwischengelagert. © SFP Inwil

(nouvelle fenêtre)

Prix suisse de l’énergie, Watt d’Or 2010© Swiss Federal Office of Energy SFOE

Des camions bruyants et malodorants transportaient des tonnes de fumier de porc de Lucerne vers d’autres zones agricoles de Suisse. Une situation problématique qui a fait monter au créneau quelques paysans inventifs: ils ont fondé une SA et construit une usine de biogaz. Leurs efforts ont été récompensés en 2010 par le Watt d’Or, le prix suisse de l’énergie, dans la catégorie «Energies renouvelables».

En 2006, les paysans et le canton de Lucerne en avaient assez des puanteurs. Plus de 425’000 porcs produisaient beaucoup de fumier, bien trop pour le sol lucernois. Les eaux souffraient du surplus de purin et de fumier, les habitantes et habitants des émissions. Les fosses à purin et tas de fumiers débordaient de toute part. Ce qui ne trouvait plus sa place sur les champs locaux était envoyé dans des régions agricoles de Suisse. Le tourisme du fumier était né. Bien entendu, le transport n’était pas gratuit (jusqu’à 50 centimes par kilomètre et par tonne), ce qui n’était pas du goût des paysans. Mais que faire de tous ces déchets?

Les paysans unis contre la surfertilisation

Avec l’installation de biogaz d’Inwil, les paysans de la région ont fait preuve de courage et œuvre de pionnier. En collaboration avec divers partenaires (Erdgaszentralschweiz AG et Energie Wasser Luzern ewl), ils ont fondé la SwissFarmerPower Inwil AG, à l’époque la plus grande usine de biogaz en Suisse.  En 2008, c’était la seule installation à combiner la fermentation sèche et humide. Ces procédés permettent aussi bien transformer en biogaz des déchets biogènes liquides que des déchets de jardin, du fumier et du purin. Le biogaz alimente le réseau de gaz naturel régional et est vendu aux stations- service d’Energie Wasser Luzern. L’unique produit qui résulte de ce processus est une quantité considérable de compost.

Du fumier de porc au biogaz

A Inwil, les déchets biogènes sont transformés en biogaz. Il sert de carburant neutre en CO2 pour les véhicules fonctionnant au gaz naturel. L’installation traite aussi bien les déchets de jardin, le marc de café et le fumier de porc que les substances liquides telles que le purin, les huiles de l’industrie alimentaire et l’eau sucrée provenant de la production laitière.

La fermentation sèche
Après diverses étapes de triage et de réduction, les déchets sont introduits dans le bioréacteur pour la fermentation sèche. L’énorme réservoir est toujours rempli aux deux tiers. Un arbre brasse à petite vitesse le matériel à une température constante de 55 degrés. Cette étape dure trois semaines durant lesquelles est produit le biogaz brut. Ce mélange est composé à environ 60% de méthane et 40% de CO2.

La fermentation humide
Pour ce processus aussi, les déchets liquides sont versés dans un immense réservoir. La masse biogène est brassée à 38 degrés pendant 15 à 20 jours. Il en résulte également du biogaz brut.

Le biogaz est ensuite rassemblé dans des coupoles vertes.

A plein régime, l’installation produit 18 gigawattheures d’énergie sous forme de biogaz par année. Le biogaz est transformé en gaz naturel et entre autres mis à disposition des véhicules fonctionnant au gaz naturel dans les stations-service d’Energie Wasser Luzern. Ce gaz naturel suffit pour remplir environ 2000 véhicules à gaz naturel qui peuvent chacun parcourir 12’000 km par année. Cela correspond au remplacement d’environ 2 millions de litres d’essence, et permet d’économiser 4'000 tonnes de CO2.

Prix suisse de l’énergie – Watt d’Or 2010

Le Watt d’Or 2010 a non seulement récompensé la plus grande installation de biogaz en Suisse de l’époque, mais aussi 72 paysans qui ont eu le courage de s’engager dans de nouvelles voies avec le soutien d’investisseurs. Ils misent sur le biogaz, la Rolls Royce des énergies renouvelables, pour parvenir à maîtriser le surplus de purin et de fumier.

Liens externes