Le portail officiel d'informations sur la Suisse

Le portail officiel d'informations sur la Suisse

Your Gateway to Switzerland

Chômage

Les offices régionaux de placement soutiennent les chômeurs dans leur recherche d'un nouvel emploi. (nouvelle fenêtre)

Les offices régionaux de placement soutiennent les chômeurs dans leur recherche d'un nouvel emploi.© Christian Helmle

De longues années durant, on ignorait le chômage en Suisse : moins de 1%, cela ne valait même pas la peine d'en parler.

On a avancé plusieurs raisons pour expliquer cette stabilité de l'emploi. Les travailleurs étrangers titulaires de permis de séjour à court terme auraient absorbé l'impact des crises de l emploi en quittant le pays lorsque la situation devenait difficile. Les entreprises du pays auraient été plus prudentes qu'ailleurs en matière de licenciements pour ne pas mettre en danger les accords garantissant la paix du travail en Suisse. Enfin, l'absence d'industries où les crises sont endémiques (mines, sidérurgie) a également été avancée comme raison.

Pourtant, au cours de la récession des années 90, le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté dramatiquement en Suisse, atteignant le niveau record de 5,7 % en février 1997, au moment où la plupart des entreprises procédaient à de douloureuses restructurations.

Avec l'amorce de la reprise à la fin des années 90 et l'introduction d'un nouveau mode de comptabilisation des chômeurs, le taux de chômage enregistré est redescendu à 1,7% en 2001.

A la fin de l'année 2007, il atteignait 2,7%.

Le chômage connaît des variations régionales. Les parties francophone et italophone sont en général plus durement frappées que la partie germanophone. Les femmes et les étrangers dénotent également une plus grande prédisposition au chômage que les hommes suisses.

La plupart des demandeurs d'emploi retrouvent une occupation au cours de leur première année de chômage.

Lien sur ce sujet