Le portail officiel d'informations sur la Suisse

Le portail officiel d'informations sur la Suisse

Your Gateway to Switzerland

La politique énergétique en Suisse

Après le séisme dévastateur au Japon et les avaries survenues dans les centrales nucléaires de Fukushima en mars 2011, la politique énergétique suisse a entamé un changement radical. Les discussions pour et contre l’énergie nucléaire n’ont pas seulement chauffé les esprits au niveau politique. En Suisse comme dans de nombreux autres pays, les gens sont descendus dans la rue, ont manifesté et occupé les sites d’entreprises électriques dans le cadre de campements pacifiques pour la plupart. Les revendications étaient les mêmes dans toutes les langues: arrêtez les centrales nucléaires, misez sur les énergies renouvelables.

Le 25 mai 2011, le Conseil fédéral a décidé d’un abandon progressif de l’énergie nucléaire. Ainsi, les centrales nucléaires existantes continueront d’être exploitées tant que leur sécurité est garantie, mais elles ne seront pas remplacées. Pour assurer la sécurité de l’approvisionnement énergétique de la Suisse après avoir renoncé complètement à l’énergie nucléaire, le Conseil fédéral a l’intention de remanier durablement le système énergétique d’ici 2050 (Perspectives énergétiques et Stratégie énergétique 2050) au moyen d’une série de mesures efficaces.

Depuis 2009, les énergies renouvelables sont encouragées par la rétribution à prix coûtant du courant injecté. A partir de 2013, un montant maximum de 500 millions de francs par année sera disponible à cette fin, financé par l'ensemble des consommateurs d'électricité grâce à un supplément prélevé sur chaque kilowattheure consommé.

Parallèlement, le Conseil fédéral a décidé de reconduire le programme d’action SuisseEnergie jusqu’en 2020. SuisseEnergie est une plate-forme nationale centralisée consacrée à l'utilisation rationnelle et intelligente de l'énergie et au recours aux énergies renouvelables. Les mesures correspondantes sont mises en œuvre par SuisseEnergie en partenariat avec les cantons, les communes, les milieux économiques et les organisations de défense de l'environnement.

En matière d’efficacité énergétique, le Conseil fédéral est actif depuis longtemps déjà. Par les prescriptions sur la consommation énergétique des appareils ménagers, des appareils électroniques et des moteurs électriques, il entend veiller à ce que la vente des appareils gourmands en énergie ne soit plus autorisée. Les premières prescriptions d’efficacité ont été introduites en 2002 (frigos), en même temps que l’étiquette énergétique pour les principaux appareils ménagers et les lampes électriques. Aujourd’hui, il existe des prescriptions concernant la consommation de courant de la plupart des appareils électroménagers. Elles sont définies dans une large mesure en accord avec les prescriptions de l'UE.